Archives de l’auteur : Association DPLO

Belgique : Le Conseil des Langues régionales endogènes et la ratification de la Charte européenne des langues régionales

La Belgique n’a toujours pas signé la Charte européenne des langues régionales, notamment en raison de son système fédéral particulier. En vue de faciliter les négociations entre les Communautés, les Régions et l’Etat fédéral, le Conseil des langues régionales endogènes de la Fédération Wallonie-Bruxelles a réalisé une liste de 38 dispositions qui pourraient être appliquées en Wallonie, ainsi que la liste des langues concernées (4 langues romanes et 2 langues germaniques) : le wallon, le champenois, le picard, le lorrain (gaumais), le francique mosellan (luxembourgeois) et le francique ripuaire.

Bilan annuel du CLRE 2012 (annexes 8 et 9, pages 43 et suiv.)

France : un premier pas vers la ratification de la Charte européenne des langues régionales ?

Une très large majorité (361 pour, 149 contre) des députés français ont voté le mardi 28 janvier 2014 la proposition de loi constitutionnelle visant à la ratification de la charte européenne signée par la France en 1999. Ce n’est que la première étape d’un long et compliqué parcours : examen par le Sénat du même texte, reprise du dossier par le gouvernement avec le dépôt d’un projet de loi constitutionnelle, enfin passage en Congrès à Versailles …. Nous souhaitons une issue la plus rapide et la plus favorable pour toutes les langues de France et donc les langues d’oïl. La Charte prévoit dans son instrument de ratification deux listes : la liste des dispositions retenues (on connaît les 39 dispositions choisies par la France) et la liste des langues (75 langues dans la liste dressée en 1999 par le professeur Bernard Cerquiglini et maintenue par la DGLFLF).

Rapport Bernard Cerquiglini

Rapport Rémi Caron : notes et réactions de DPLO

En juillet 2013, Monsieur Rémi Caron, Conseiller d’Etat, président du Comité consultatif pour la promotion des langues régionales et de la pluralité linguistique interne a remis à Madame Aurélie Filippetti, Ministre de la Culture et de la Communication, un rapport Redéfinir une politique publique en faveur des langues régionales et de la pluralité linguistique interne.
Pour Défense et Promotion des Langues d’Oïl, ce rapport est partial et lacunaire en ce qui concerne les langues d’oïl.
Le gouvernement reprend le chantier de la ratification de la Charte européenne des langues régionales signée par la France en 1999. C’était l’engagement n° 56 du candidat François Hollande.
La ratification est une demande ancienne et répétée du mouvement associatif en faveur des langues régionales. Elle doit être l’occasion de reconnaître toutes les langues de France et non celle d’une nouvelle discrimination basée sur une certaine hiérarchisation.

Notes et réactions de DPLO au rapport Caron :

DPLO – Notes et réactions sur le Rapport Caron (Redéfinir une politique publique en faveur des langues régionales)

Les langues d’oïl se font entendre

Débat "Quel avenir pour nos langues ?" présenté par P. Léger. Avec J.-L. Ramel, T. Louarn, C. Simon, M. Gautier, M. Le Fur, P. Molac, L. Louarn

DPLO a commémoré ses 30 années d’existence en Bretagne, à Plaintel les 10 et 11 novembre derniers. Environ 70 personnes sont venues assister et participer au débat faisant le bilan de trois décennies pour la reconnaissance des langues d’oïl, notamment dans l’enseignement, et le point sur l’actualité politique des langues régionales. La présence de nombreuses personnalités politiques a été remarquée. Les interventions et les échanges avec le public se sont enchaînés jusqu’à l’apéro-poésie où on a pu entendre toutes nos langues. Continuer la lecture

Communiqué de Presse

30ème Assemblée générale de DPLO (Défense et Promotion des Langues d’Oïl)
10 et 11 novembre à Plaintel et Plédran (22)

Débat public
La Fontaine parle gallo !
Soirée cabaret

C’est un rassemblement rare autour des langues d’oïl (gallo, picard, poitevin-saintongeais, normand,…) qui se prépare les samedi 10 et dimanche 11 novembre dans les Côtes d’Armor. Des représentants de toutes ces langues seront présents lors de ces deux jours qui s’annoncent comme un grand moment de rencontre des langues et de tous ceux qui défendent la diversité et le respect des cultures.

Continuer la lecture

Assemblée générale de DPLO

10 et 11 novembre à Plaintel et Plédran (22)

Débat public
La Fontaine parle gallo !
Soirée cabaret

Samedi 10 novembre
Débat public
Quel avenir pour nos langues ?
Salle des fêtes de Plaintel – Entrée gratuite

> 13h30 – Accueil
> 14h – Ouverture par Crisstof Simon (Bretagne) et Pierre Léger (Bourgogne).

> 30 ans de combat pour la reconnaissance des langues d’oïl
- Pourquoi la création de DPLO en 1982 ?  Avec Michel Gautier, Jean-Jacques Chevrier (Poitou-Charentes)
- Hommage à Gilles Morin, un des fondateurs de DPLO.  Avec Jacky Derennes (Bertaèyn Galeizz)
- L’enseignement du gallo en 2012.  Avec Régis Auffray (Association des Enseignants de Gallo)
Quelles avancées pour l’enseignement des langues d’oïl ?

> 2012, un changement pour les langues en France ?

Parmi les intentions du gouvernement figure la ratification de la Charte européenne pour les langues régionales. Une nouvelle étape dans la décentralisation est envisagée.
- Une loi au parlement est-elle encore possible ?
- Un changement de constitution est-il nécessaire pour permettre la ratification de la Charte ?
- L’enseignement fera-t-il partie de la décentralisation ?
- Comment enseigner les langues d’oïl aujourd’hui ? Quels sont les besoins ?

Avec Jean-Pierre Angoujard (Conseil Culturel de Bretagne), Michel Gautier (DPLO), Lena Louarn (Conseil Régional de Bretagne), Marc Le Fur (député), Tangi Louarn (Kevre Breizh), Pol Molac (député), Jean-Luc Ramel (Bertaèyn Galeizz).

La Fontaine parle gallo !
et… picard, bourguignon, poitevin-saintongeais, champenois, normand, wallon
Salle des fêtes de Plaintel à 17h30 – Entrée gratuite
Continuer la lecture

L’assemblée générale de DPLO

Compte-rendu

Les 12 et 13 novembre dernier avait lieu l’assemblée générale de DPLO à Tournai en Belgique. Les membres de DPLO tiennent tout d’abord à remercier les responsables locaux qui les ont accueilli durant ces deux jours. Ils ont montré leur implication pour promouvoir la langue de leur pays, le picard, dans la zone occidentale de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Son assemblée générale était l’occasion pour DPLO de faire le bilan de son activité et du combat que la coordination mène depuis 30 ans pour faire reconnaître les langues d’oïl. Les membres de DPLO ont constaté encore une fois les points de blocage politiques qui existent à propos des langues régionales en France mais particulièrement pour les langues d’oïl. Continuer la lecture

EBLUL France au Parlement de Strasbourg

Les langues d’oïl, une discrimination sous silence

Le 7 juillet 2011, les représentants d’EBLUL-France (comité français du Bureau Européen pour les Langues Moins Répandues) et de la fédération Kevre-Breizh étaient reçues au Parlement de Strasbourg par l’intergroupe parlementaire « Minorités Traditionnelles, Communautés Nationales et Langues ». EBLUL-France a dénoncé les discriminations récurrentes dont font l’objet les locuteurs de langues régionales en France dans la vie quotidienne, l’éducation et les médias. Continuer la lecture

Communiqué de Presse

Jeudi 18 novembre 2010

à M. Armand Jung, député,
aux députés et sénateurs,
aux conseillers régionaux.

Les délégations de Défense et Promotion des Langues d’Oïl (DPLO) réunie en assemblée générale à la Maison des Cultures des Pays de Parthenay le 13 novembre 2010, demandent à M. Armand Jung, député et président du Groupe d’études sur les langues régionales à l’Assemblée Nationale, à être auditionnées dans la préparation de la proposition de loi relative au développement des langues et cultures régionales.
Continuer la lecture

La coordination Défense et Promotion des Langues d’Oïl

Qui sommes-nous ?

La coordination internationale Défense et Promotion des Langues d’Oïl, association loi 1901 fondée en 1982, est représentée dans sept régions linguistiques par des associations qui se donnent pour but de faire (re)connaître la langue de chacune de leur région.

Elle regroupe actuellement des délégations de la Bretagne orientale, de la Champagne, du Morvan et de la Bourgogne, de la Normandie, de la Picardie, du Poitou-Saintonge et de la Wallonie.

Les membres du conseil d’administration de DPLO :
- Bourguignon-Morvandiau : Pierre Léger, Jean-Claude Rouard
- Champenois : Bernard Poplineau, Henri Védé
- Gallo : Crisstof Simon, Jean-Luc Ramel, Matthieu Rollo
- Normand : Hubert Godefroy, Eric Marie, Micheline Marie
- Picard : Jean-Marie Braillon, Laurent Delabie, Jean-Michel Eloy, Philippe Boulfroy, Jean-Pierre Semblat
- Poitevin-Saintongeais : Maryvonne Barillot, Jean-Jacques Chevrier, Michel Gautier, Stéphane Boudeau, Catherine Hérault
- Wallon : Jean-Luc Fauconnier, Nadine Vanwelkenhuyzen, Pierre Arcq.

Continuer la lecture