Le Voyage en Oïlie

Le voeyajhe en Oilie

Aneùt, le munde de Béljhique chançant de pever étre sivai pr leùs élisais quant le velant menàe daus encouviciuns su lés parlanjhes minouretaeres. O se trove que chau çhi se mét en lan durant çhéte annàie é depis l’an deràe ét vrae éstasant, qu’ol ét raport a tote la grande réjhiun daus parlanjhes d’Oil. O se noume « Voéyajhe en Oilie » pi ol ét ine manére d’écrivajhe coumun d’ine istoére d’adveniants.

L’idàie de partement, ol ét in étudiant pi ine étudiante béljhiquéns çhi trchant daus afaeres su lés vieùs parlanjhes pr leùs étuderies. In cop, le trovant çhau libre den la bibliotéque de Munce, qu’o se cause de léjhendes pi qu’ol at deden in mot en oil çhi lés émouve tot pllén. Sement, désque le l’avant lu, le s’épamant pi, a leù évellajhe, pu de libre, pu de mot… L’o z-avant tot d’oublliai. Alore, le décidant de se nalàe su lés chemins de tote la cuntràie d’Oil pr tachàe de retrovàe çhau mot.

O ferat tote ine istoere ac ine çhénzaene d’épisodes voure l’érant en Picardie, en Walonie, en Normandie, en Chanpagne, en Brtagne galaese, en Poetou-Séntunjhe, etc. , prtot voure o se cause daus parlanjhes d’Oil. Cha épisode sit grafegnai pr in munde de cha réjhiun, den sun parlanjhe, pi trtot ét pr étre rapilotai den ine ouvrajhe d’écrit ac daus rimajhures, pi çhélés qu’o z-avant organisai velant faere daus fétis de vidéos, pi étou dau tiatre avéc tot çheù. I sé vrae ateni de vere tot çheù qu’o dounerat (sultout que i en sé de part, que i oghi la chance de batir l’adveniant de Poetou-Séntunjhe).

Tot çheù se cale entrmi tot pllén d’àutres entrzuns, que Munce dét étre la capitale eùropéyéne de la Culture en 2015.

I aemeriun bé vere nos matriautais de la Çhulture françaese acotàe de maeme leùs parlanjhes réjhiounàus, en lés coulant ac lés moyéns modérnes de coumunicaciun, queme al ot fét lae la Fédéraciun Walonie-Brusséle. Mé dame ! , i en sun bé logn…

Avant de pever en queneùtre in petit màe, ol at moyén de s’assavantàe su çhau marea, que le sant apràe de batir, cha petit queme o s’avance :

http://voyage-en-oilie.com/

pi su çhaula avéc :

http://www.languesregionales.cfwb.be/

Pi pr 2015, i vedrae que tots lés péplles se disiant la boune annàie den tots lés parlanjhes dau munde !

Stéphane Boudeau

Le voyage en Oïlie

Aujourd’hui, les Belges ont la chance de pouvoir être suivis par leurs représentants lorsqu’il s’agit de mettre en place des projets concernant les langues minoritaires. Il se trouve que celui qui se construit cette année et depuis l’année dernière est particulièrement intéressant, puisqu’il concerne le domaine d’Oïl dans son ensemble. Il s’agit du « Voyage en Oïlie », et prend la forme de l’écriture collective d’un récit d’aventures.

L’idée de départ, c’est un étudiant et une étudiante belges qui recherchent des informations au sujet des langues anciennes dans le cadre de leurs études. Ils trouvent alors un livre dans la bibliothèque de Mons dans lequel il est question de légendes et où ils y découvrent un mot d’Oïl qui leur provoque une intense émotion. Seulement, sitôt après l’avoir lu, ils s’évanouissent et à leur réveil, plus de livre, plus de mot… Ils ont tout oublié. Dès lors, ils décident de partir sur les routes de toute l’ « Oïlie » pour tenter de retrouver ce mot. Cela donnera lieu à une quinzaine d’épisodes qui les mèneront de la Picardie à la Wallonie, en passant par la Normandie, la Champagne, la Bretagne gallèse, le Poitou-Saintonge, etc. , partout où se parle une langue d’Oïl.

Chaque histoire a été écrite par un auteur de chacune des régions, dans sa langue, le tout devant être rassemblé dans un ouvrage illustré. De plus, les organisateurs comptent mettre en place un travail autour de la vidéo, ainsi qu’une forme théâtrale à partir de ce matériel. Je suis impatient de découvrir le résultat de tout cela (surtout que j’ai eu la chance d’y prendre part, en rédigeant l’aventure en Poitou-Saintonge).

Ce travail s’inscrit parmi de nombreuses autres initiatives, Mons étant capitale européenne de la Culture en 2015.

On aimerait voir les responsables culturels français défendre et promouvoir ainsi ses langues régionales, en les associant à la modernité des moyens de communication modernes, comme le fait ici la Fédération Wallonie-Bruxelles. Malheureusement, nous n’en sommes pas là…

En attendant d’en savoir plus, il est possible de se connecter sur le site suivant que les organisateurs sont en train d’alimenter, au fil des avancées du projet :

http://voyage-en-oilie.com/

ainsi que sur celui-ci :

http://www.languesregionales.cfwb.be/

Et pour 2015, j’aimerais que tous les peuples se souhaitent la bonne année dans toutes les langues !

Stéphane Boudeau

Pétition pour la réintégration de la Vendée au Poitou-Charentes

Après l’annonce du redécoupage de la France en quatorze régions, l’absence de consultation publique auprès des acteurs, entre autres associatifs, suscite de nombreuses réactions.

Dans l’esprit de la motion votée par l’Assemblée Générale de l’U.P.C.P., une pétition en ligne est lancée pour reconstituer le Poitou-Charentes en lui réattribuant le département de la Vendée. L’intégration de cette région à d’autres ensembles voisins n’est bien sûr pas remise en cause, quelles que soient les propositions qui pourraient être faites dans l’avenir.

Pour voter :

http://www.avaaz.org/fr/petition/M_le_President_de_la_Republique_francaise_Reintegration_de_la_Vendee_au_PoitouCharentes/

Ci-dessous l’article de Ouest-France faisant suite à la conférence de presse donnée à La Roche-sur-Yon (85) le mercredi 18/06/2014

http://www.ouest-france.fr/ils-defendent-la-culture-poitevine-et-sont-contre-le-decoupage-territorial-2639864

Envoi d’un courrier aux députés de Poitou-Charentes et Vendée

En réaction au rapport Rémi Caron remis en Juillet 2013 à Madame de la Culture la Ministre Aurélie Filipetti (voir l’article en page d’accueil de notre site), l’UPCP a adressé un courrier à tous les députés des régions où elle développe son action, afin de les alerter sur le contenu de ce document, dans lequel les langues d’oïl sont mises de côté, voire remises en cause en tant que telles, la préconisation de leur enseignement n’étant évoquée que dans le cadre … des cours de français !

Madame la Députée, Monsieur le Député,

L’Union pour la Culture Populaire en Poitou-Charentes-Vendée (UPCP-Métive) réunit une quarantaine d’associations sur l’aire linguistique de la langue poitevine-saintongeaise (dans ses deux variétés poitevin et saintongeais). L’UPCP se réjouit que l’Assemblée nationale ait adopté le mardi 28 janvier 2014 la proposition de loi constitutionnelle visant à ratifier la Charte européenne des langues régionales.

En 1999, Bernard Cerquiglini, directeur de l’Institut national de la langue française (CNRS), était chargé par le Ministre de l’Education nationale et la Ministre de la Culture d’établir une liste des langues de France concernées par la Charte européenne. Le rapporteur, après consultation de douze spécialistes, a considéré que les langues d’oïl devaient faire partie de cette liste : « L’écart n’a cessé de se creuser entre le français et les variétés de la langue d’oïl, que l’on ne saurait considérer aujourd’hui comme des ̋dialectes du français ̋ ; franc-comtois, wallon, picard, normand, gallo, poitevin-saintongeais, bourguignon-morvandiau, lorrain, doivent être retenus parmi les langues régionales de la France ; on les qualifiera dès lors de ̏langues d’oïl ̋, en les rangeant dans la liste. »

Malheureusement, un nouveau rapport, demandé par la Ministre de la culture à un Comité consultatif, ne considère plus les langues d’oïl comme directement concernées par la Charte, puisqu’il envisage leur enseignement éventuel dans le cadre du cours de français.

Le poitevin-saintongeais bénéficie actuellement d’un groupe de travail nommé par la région Poitou-Charentes et composé de conseillers régionaux, d’experts et d’associatifs. Des rencontres, des concours de littérature en poitevin-saintongeais sont régulièrement organisés. Des émissions de radios locales privées sont diffusées. Un enseignement est dispensé à l’université de Poitiers. Des interventions ponctuelles ont lieu dans les écoles à l’initiative de certains enseignants et d’associations. Des outils pédagogiques (dictionnaire, grammaire, documents audiovisuels…) ont été réalisés, notamment par Geste Éditions fondée par l’UPCP.

C’est pourquoi nous vous demandons, Madame la Députée, Monsieur le Député, de veiller à ce que le poitevin-saintongeais ne soit pas victime de discrimination, qu’il puisse à la faveur de l’adoption de la Charte européenne bénéficier :

1° d’un enseignement optionnel spécifique de la maternelle à l’université,

2° de la formation d’enseignants,

3° de l’ouverture d’une option facultative au baccalauréat,

4° d’émissions régulières de radio et de télévision dans le service public,

5° de l’aide à la création,

6° d’une place dans l’espace public.

Ces mesures, qui seraient mises en place progressivement, n’auraient pas un coût démesuré, contrairement à ce que certains laissent entendre, et ne remettraient nullement en cause la position du français comme « langue de la République ». Un enseignement du poitevin-saintongeais a d’ailleurs eu lieu dans plusieurs IUFM de la région pendant plusieurs années et des émissions télévisées ont été diffusées en 1985-1986 sur FR3.

Veuillez recevoir, Madame la Députée, Monsieur le Député, nos respectueuses salutations.

Vote par l’UPCP-Métive d’une motion pour une Région administrative Poitou-Charente-Vendée.

Lors de son Assemblée Générale ordinaire du 5 Avril 2014, la motion en faveur d’un rattachement de la Vendée à la Région Poitou-Charentes a été votée à l’unanimité.

Accueil de l’AG de DPLO dans le cadre des « Journées de Melle » (79)

Les journées de Melle (« Vivre et faire vivre la langue régionale en Poitou-Charentes« ) ont servi de cadre du vendredi 4 au dimanche 6 octobre 2013 pour l’Assemblée Générale de DPLO. Nous dirons même quelles leur ont servi d’écrin, puisque un temps d’arrière-saison assez radieux a permis de mettre en valeur la nature luxuriante de Melle, au coeur du Poitou.

La présence de nos amis bourguignons, champenois, morvandiaus, bretons mais aussi occitans dès le vendredi soir, lors d’une veillée inaugurale, a permis de multiples échanges linguistiques avec les Poitevins, qu’ils soient ou non partie prenante de DPLO.

Le samedi matin, une visite guidée dans les allées de l’arboretum a suscité de nombreux commentaires comparés concernant les essences d’arbres, tant sur leurs noms régionaux que sur les usages qui en sont faits ici ou là.

Chacun a ensuite pris part à la Table ronde, consacrée aux multiples usages du poitevin-saintongeais que l’on peut rencontrer aujourd’hui, qu’il s’agisse d’initiatives impulsées par différentes instances officielles ou de démarches privées et bien entendu associatives. Pierre Léger, notre secrétaire, a brillamment tenu le rôle du modérateur durant ces échanges, offrant ainsi un angle plus large puisque ouvert à tout le domaine linguistique d’oïl.

En présence de M. Serge Morin, Conseiller régional (2è à partir de la gauche)

Entre cette Table ronde et le spectacle de « La Triode » proposé le soir, un long moment convivial a tenu lieu de Scène ouverte, les contes succédant aux chansons dans la plus grande spontanéité et, là aussi, dans toutes les langues présentes.

Pierre Léger dans ses oeuvres en bourguignon

Notre barde poitevin, l'immense Ulysse Dubois

Jean-Christophe Dourdet, en occitan (enseigne le poitevin-saintongeais et l'occitan à l'Université de Poitiers)

C’est le lendemain dimanche que nous avons accueilli l’Assemblée Générale, en présence de nombreux observateurs locaux, qui ont su apprécier notre démarche visant à la prise de conscience d’une aire d’appartenance linguistique plus étendue que celle du seul village…

Ces journées se sont achevées par une Rencontre d’auteurs, mettant autour d’une même table plus de quarante écrivains de tout le domaine poitevin-saintongeais et d’ailleurs. A tour de rôle, chacun a lu, dit ou chanté une production personnelle de son choix pour le plus grand plaisir des oreilles et des yeux.

Les Poitevins-saintongeais sont heureux d’avoir pu proposer cette Assemblée Générale aux partenaires de DPLO, qu’ils tiennent à remercier pour leur présence malgré un calendrier légèrement bousculé.

Sans la participation de la Région Poitou-Charentes,  du Département des Deux-Sèvres, de la Mairie de Melle, et bien sûr des associations présentes, cet événement de grande qualité n’aurait pas pu voir le jour.

Que tous ces acteurs en soient vivement remerciés.

Ajoutons que ces rencontres de Melle se veulent un tremplin pour de nouveaux échanges entre les différentes langues régionales ou minoritaires de France, dans le but de construire un projet commun de promotion de leur usage, qu’il soit public ou privé, dans la rue, les écoles ou sur les ondes.

5 et 6 octobre 2013 : Journées du parlanjhe et Assemblée Générale de DPLO à Melle (79)

Vivre et faire vivre la langue régionale en Poitou-Charentes


Les 5 et 6 octobre 2013, à l’initiative du Groupe de travail sur les langues régionales (poitevin-saintongeais et occitan), l’association Parlanjhe Vivant, adhérente à l’U.P.C.P.-Métive, organise un temps fort afin de faire connaitre et faire vivre le poitevin-saintongeais.

Ce programme est soutenu par la Région Poitou-Charentes,
le Département des Deux-Sèvres et la Ville de Melle.

Le samedi matin 10h : mise en lumière
de l’étiquetage en parlanjhe d’une vingtaine d’arbres de l’Arborétum, réalisé par la Ville de Melle (brève visite).

Cette initiative est à citer parmi les actions en faveur des langues  pour une meilleure connaissance des appellations locales des arbres et mieux comprendre les noms de lieux et de famille d’une région.

La Table Ronde du samedi 14h30 :d’autres exemples d’actions et initiatives venant de toute la région et d’ailleurs permettront de débattre sur la diversité des créations possibles
pour faire connaître les langues régionales,patrimoine immatériel de l’humanité, source d’innovations pour l’avenir.

Samedi 18h : temps convivial, collation de produits régionaux, des chansons et des histoires en langues régionales
Suivi du conte musical « Ine ballade à 3 voès » par La Triode.

Dimanche 9h : Assemblée générale de l’association

Défense et promotion des langues d’Oïl

Dimanche 12h-16h30 : rencontre d’auteurs en langue régionale (poitevin-saintongeais et occitan) et échanges autour de la création dans ces langues

A bétout !

Le 16 février 2013, « Nos parlanjhes », journée internationale de la langue maternelle

« Nos parlanjhes »

Le poitevin-saintongeais et l’occitan

Vouillé (79) près de Niort / Salle polyvalente /// 16 février 13 /// 10h30

Journée Internationale de la langue maternelle

Proclamée par la conférence générale de l’UNESCO , elle est célébrée chaque année afin de promouvoir la diversité culturelle, le multilinguisme.

Toute la journée, venez découvrir ou re-découvrir le poitevin-saintongeais et l’occitan en participant à des temps de contes, théâtre, court-métrage, présentation de livres et CD …, jusqu’au spectacle du soir : La Dame de Chambrille

REPAS :
■ Midi : pique nique tiré du panier
■ Soir : 8€ // réservation obligatoire ( auprès de Ginette Bouffard par mail Résa ou au 05 49 75 61 90) avant le 8 février .

Programme détaillé

■ 10h30 Accueil : expo Abel Amiaux (illustrateur-publiciste) stands de livres /rencontre des Auteurs ;
■ 11h : Présentation de la journée par J. Bonnin et Michel Guérin ;
■ 11h15 : Josette Guérin- Dubois (Théâtre enfants) ;
■ 11h30 : Paul Rimbault (Chansons) ;
■ 11 h 45 : Lucie Mousset (Film d’animation : « Demi-Jhau ») ;
■ 12h 10 : Micheline Dubois et Marie-France Perron (Lecture ) ;
■ 12h 20 : Inauguration en présence des élus ;
■ 12h 45 : panier-déjeuner et « diries » ;
■ 14h 00 : Dominique Porcheron (chansons) ;
■ 14h15 : M. Claude Grolier et Geneviève Caillaud (sketch) ;
■ 14h 25 : Pierrot Chevrier (chansons) ;
■ 14h 40 : Anne Marie Gauthier (conte) ;
■ 14h 55 : Groupe De Michèle Meunier de Mairé-Lévescault (Théâtre ados) ;
■ 15h 05 : Ulysse Dubois (« Diries ») ;
■ 15h 35 : Jacques Braud (chansons) ;
■ 15h 50 : Michel Tisseuil (Texte occitan) ;
■ 16h 05 : M. Touzot (Chansons de Ginette Bouffard ) ;
■ 16h 20 PAUSE (stands de livres rencontre d’Auteurs) ;
■ 16h 45 : Patrice Hérissé (conte) ;
■ 17h 00 : F. Sescheboeuf (chansons) ;
■ 17h 15 : Dominique Mornet (Histoire) ;
■ 17h30 : Nicole Tardy (théâtre) ;
■ 17h35 : Atelier patrimoine (« Diries ») ;
■ 17h40 : Jean Marc Chailloleau [ostréiconteur] (Histoires ; sketch).
■ 18h 10/19h : PAUSE, rencontre avec Auteurs
■ 20H 30 : Conte musical (1h15) « La Dame de Chambrille » par Geneviève Charlot et Michel Fauchon.

Novéle cuncourerie litéraere en Poetou-Séntunjhe

Nouveau concours littéraire en Poitou-Saintonge

Pr valourisàe lés parlanjhes çhi se càusant den sen aere, la Réjhiun Poétou-Chérentes aménajhe ine cuncourerie d’écrivajhes en Poetevin-Séntunjhaes pi en Ouccitan. Ol ét ac le Boullàu qui fét su lés Parlanjhes réjhiounàus dau Cunséll Réjhiounàu, que çhau ménanjhe se mene.

Lés candidat(e)s serant a maeme de chafouràe ine novéle, ine pouésie écrite bedun chantàie, ine crounique a prpous de l’aneùtetai, bedun deùs pllanches de litrat rimajhai. Novéle, pouésie, crounique devrant s’éparàe su ine a troes pajhes (entr 2000 é 6000 segnes). Cha candidat(e) perat étre de part den ine bedun pllusours éstaméles mé ac in seùl féti den cha éstaméle. Continuer la lecture

Huchàie pr lés parlanjhes réjhiounàus – 31 de mar 2012 – Poetàe

Appel pour les langues régionales

La France n’a toujours pas ratifié la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires. Cette position rétrograde met en danger la sauvegarde d’une part essentielle de notre patrimoine immatériel : les langues régionales, qui sont menacées si l’on ne prend pas des mesures énergiques en faveur de leur usage, y compris dans le domaine public, et de leur transmission.

Suite à l’échec des démarches parlementaires entreprises en 2011 (proposition de loi à l’Assemblée Nationale et Questions au Sénat), les acteurs et défenseurs des langues régionales ont convenu de mettre en place, le 31 Mars 2012, des manifestations simultanées dans différentes villes de France : Toulouse, Quimper, Amiens, Pau, Poitiers …

L’objectif de cette action commune, peu de temps avant les échéances électorales, est de se donner une plus grande visibilité, et d’inciter les différents candidats à prendre position sur cette question.

L’U.P.C.P.-Métive invite donc toutes les personnes ou groupes de son réseau et tous les sympathisants à se rassembler le :

Samedi 31 mars 2012, à 10 heures 30
à Poitiers, place du Marché Notre-Dame

Continuer la lecture

« Regards sur le parlanjhe »

Journée Internationale de la Langue Maternelle

Le Samedi 18 Février 2012, l’U.P.C.P.-Métive et l’association Parlanjhe vivant mettent en place l’évènement « REGARDS SUR LE PARLANJHE » dans le cadre de la Journée Internationale de la Langue Maternelle, instituée par l’UNESCO.

Plusieurs temps sont prévus de 10 heures à 19 heures 30 : conte, chant, poésie, court-métrage, théâtre, édition, et un « apéro-chansons » qui nous donnera un avant-goût du spectacle prévu à 20 heures 30 : « Cabarét a chançuns ».

L’accueil est libre d’accès tout au long de la journée, excepté ce spectacle du soir (8 euros). Tout se déroule au sein de la Maison des Cultures de Pays, 1 rue de la Vau-Saint-Jacques, 79200 PARTHENAY. L’accueil se fera à partir de 9 heures 30.

Plus d’informations ici